Les jolis marchés de Provence

Un des plaisirs de la vie, lorsque l’on séjourne à La Bastide de Marie, ce sont les virées matinales au marché du village.

Les marchés de Provence

Le charme des marchés provençaux

Qu’importe le jour de la semaine où l’on arrive, le lendemain matin, il y aura un marché dans un des villages alentour. Que l’on n’ait pas à faire la cuisine ne gâche en rien le plaisir de jauger de l’œil les légumes de saison, tout frais cueillis – certains maraîchers inscrivent sur l’ardoise le nom des petits producteurs et la localité.

Cusine locale et de saison
Légumes de saison

Parler de ses découvertes avec le chef au retour est un autre plaisir. Cédric Luisin de Villa Marie ou François Martin de La Bastide de Marie se fournissent directement auprès des petits producteurs locaux. On peut croiser, tôt le matin, … La camionnette blanche de François qui va à la rencontre de son fournisseur de petits oignons rouges en bottes tresses, jeunes carottes et salades rustiques directement dans son champ. Les Marchés de Provence mêlent tous les plaisirs : les fruits que l’on ne trouve qu’ici comme les pêches de vigne, le melon de Cavaillon, l’abricot aux joues rouges et les sacs multicolores en raphia tressé, les savons qui fleurent la lavande et les bottes d’artichauts violets, les espadrilles et les huiles essentielles de lavande, le saucisson de sanglier et le miel de lavande, les étals se succèdent sur les marchés qui occupent le plus joli endroit des villages, leur place, ombragée de platanes aux troncs puissants. C’est la vie de village, les éclats de voix avec l’accent, les petits vieux qui bavardent sur le banc à l’ombre, les mains jointes sur leur canne, on déambule à l’ombre fraîche des platanes, il y a toujours une terrasse pour prendre le pastis ou la citronnade. Et on revient s’attabler à l’hôtel, goûter et retrouver des produits de saison préparés avec gourmandise par le chef.

Noëlle Bittner

Le domaine de marieles propriétés